La page blanche
cette oreille attentive
aux balbutiements
de ton poème