Le vent emporte
les idées mortes
créant l’espace nécessaire
pour de nouvelles inspirations