Les mots suivent
et tout bouge
à l’ombre du cœur immobile…

~ Bernard Perroy